bouche à bouche

Par cette douce ouverture
au rail opalin
par cette douce fermeture
de soie libertine

À l’abri des esgourdes
chastes

 

« Elles tremblent
parfois
elles roulent
souvent
elles glissent
aussi »

 

Au vent
des charmes
indiscrets

L’harmonie de tes mots s’étoile
aux jeux de mes mains.

Jazzy Jazz copyright

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s