Quand reviendrez-vous Madame?

Quand reviendrez-vous Madame ?
Prendre votre lait et votre sucre
et le chat qui vous miaule
et vos plantes
qui se meurent,
coudre nos prénoms
sur des mouchoirs en soie,
tricoter l’amour
avec des bouts d’âmes
sous votre toit devenu feuillu.
La pluie ruine vos rosiers
et vos vitres sont sales
votre maison
ne s’ouvre plus
et l’hiver approche
le chauffage
est éteint
le plancher
va céder
il n’y a plus de vie
depuis que vous êtes partie.
Et je vois
ce qui ne se voit !
et je sens
ce qui ne se sent !
Et l’ombre de votre vide
si bruyante
dans sa peur
fait mentir
ma logique
qui pour moi est malheur.
Quand reviendrez-vous Madame ?
Je me souviens de votre thé
toujours fumant de bonnes odeurs
et votre douceur
pleine de charme
toujours plaisante et séductrice
au regard de vos photos
vous imaginant à l’actuel
me servir comme un roi
me baisé sur le palier
et me dire à demain
tout cela sans se douter…
Votre absence est trop présente
pourtant dix ans se sont passés
et je vous veux prêt de moi
mais ô damne vous n’êtes là.
Quand reviendrez-vous Madame ?
Je me souviens de vous,
lors de votre vingtaine
et de votre regard
si profond et optimiste
relevant chacun des êtres
si désarmés et solitaires.
Je me souviens de vous
lors de votre trentaine
adorable mère
et toute jeune épouse
qui voulait offrir aux siens
seulement amour, seulement bonheur.
Je me souviens de vous
lors de votre quarantaine
toujours si souriante
debout et courageuse
malgré l’annonce
de ce foutu cancer
qui a anéanti vos rêves
et persécuté votre vie.
Je me souviens de vous
lors de votre cinquantaine
toujours si forte, toujours si fière,
à montrer jeunesse,
à montrer tendresse,
à s’occuper des autres
et cacher misère.
Quand reviendrez-vous Madame ?
Mon cœur se noie
ne trouvant plus surface
ne trouvant plus son air
ni même son âme
ni même lui-même,
dimanche il y aura la messe
et je me sens encore plus triste
et je me sens encore plus seul
mais votre nom sera loué
et le soleil sera présent
et il brillera pour vous
comme vous avez brillé pour nous.
Mais quand reviendrez-vous Madame ?
Quand reviendrez-vous ?
J’ai un aveu à vous faire
et je sais que cela va vous déplaire
et je sais que vous me maudirais
après avoir entendu mes pleurs
mais la vie sans vous et trop douloureuse
dix ans à vivre l’enfer,
dix ans à survivre malgré mes prières,
alors je préfère vous le dire
alors je préfère vous prévenir
car vous savais vraiment
que je ne sais pas mentir.
Sachez Madame que je préfère mourir
plutôt que de continuer ainsi
pour enfin vous retrouver
et ne plus jamais souffrir.
Je vous demande, je vous implore
de ne pas m’en vouloir
et surtout de m’attendre
car je vais lâchement me pendre
au clocher de l’église
que vous aimiez entendre
lorsque vos nuits n’étaient pas des plus tendres.
Madame quand reviendrez-vous ?
Madame vous ne reviendrez pas !
Madame, je le sais
mais bientôt je serai là !

Jazzy Jazz copyright

Publicités

Une réflexion sur “Quand reviendrez-vous Madame?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s