Méditation

Cercle 
vivant encore
même racines à nues
quand l’interne oubli l’interne
puisant dans le ciel parfait

Le cœur sur la bouche
les yeux sur le ventre

Dormir sur le nectar 
flotter sur son cheval domestique,
atteindre le sommet 
pied et poing déployés.

Jazzy Jazz copyright

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s