Femme de soldat.

Toi qui vois en moi,
Désert aux sources chaudes,
Dormant sur lit mouvant,
A la soif qui taraude; 

Me vois-tu prendre peine,
Quand le large s’ éloigne, 
Et que nos chemins se séparent, 
Sur la vague de nos retrouvailles; 

Mon cœur tangue,
Comme tangue la mer,
Annonçant l’orage,
Annonçant mirage.

…Je laisserait tomber,
…Ma dentelle blanche,
…Sur le dos des tropiques,
…Courbant ses reins;

Mon odeur baptisera,
Sa gorge profonde,
Aucun risque pour toi,
Que tu y tombe.

Les armes encore levées, 
Les Hommes encore couchés, 
Les tranchées encore souillées, 
Et nos larmes encore perlées;

…Accusant duplicata,
…Plus un, plus deux, moins trois,
…Plus trois, moins deux, moins un,
…Sur la liste des trépas.

Saigne nos cœurs,
Famille en deuil,
Femmes de soldats,
Sous un même toits;

Je ne voudrait,
Poser couronne,
Fleurs mortelles,
Sur bois brûlé; 

J’en serait malade,

…Voir exécutable, 

J’en serait veuve,

…Le ciel me pleure.

Jazzyjazz copyright

 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s