Haïku 2

Haïku

Peint la nuit qui meurt,

 Aux longs pieds du vieux chêne,

 De sa sève bleue.

*

Le sel de la mer,

 Poisson volant vers l’ailleurs,

 Au premier janvier.

*

Echarpe trouée,

Pi se perd entre les lignes,

Une rose bitume.

*

Une fraise aux doigts,

Pique-nique au jardin,

Deux colombes voles.

Jazzy Jazz copyright

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s