17/06/13

Sue le sable

__________ajourné par les pleurs du ciel,

aux primitifs envieux des à cotés séchant,

le boulevard trompe la ruelle

__________en mettant l’œil sur la paillasse,

les troubles obsessionnels se faufilent

__________sur la tamise,

la sculpture meurt au pied du nord,

la claque embrasse le gifleur;

l’air gonfle les entrailles;

les pieds dans le plats bassinent le four,

le pichet se vide sur la face du trottoir,

l’hallucination épouse la droiture gisante,

étouffe l’oreiller

_________avec la plume;

le canard boite à tue tête,

le crâne en cloque perd les eaux,

le fleuve durcit devant la tondeuse,

le rasoir coupe le fil pudique,

la sainte ne touche que les oiseaux,

le bec conte les fenêtres ouvertes;

fermeture imminente

__________de la tente de l’ère,

respire la bonne

__________poudre de lait,

la vache meugle César,

la couronne n’as plus de dent!

qui mange

_________perd vie!

à qui veux attendre son tour.

Jazzy Jazz copyright

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s