Abrasif rite

Matin, midi, soir, répétitive situation menant fourchette au bec couinant l’usure dans l’expectative d’un allié renouveau, écho jouissant interne, moelle retranscrivant l’émoi du désir, imagé iris, vibrance soleil et pacifisme, touché espace temps du sablier terrestre. L’immondice actuelle fait voyager la sensorielle psyché de l’âme. Pas à pas sur l’asphalte misérable du temps qui tourne à vive allure, en nous prenant en dépourvue lors d’actions imprévues, éreintantes et suffocantes, pose. Retournement corporel insoluble fait, la vision pour seule viciatrice excusant les négativités. L’avidement présent du questionnement du soi, cruelle ouverture de paupière , cruelle menstruation de l’esprit lors de pleine lune, fait doute en boucle de rond point en nos trippes.

Jazzy Jazz copyright

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s