Hypothétique

Inspi-rateur,

aspi-ré,

nar-ratteur

dans l’inspi-ration de son auto nar-ration,  tel est ma réflexion, réflexions des ions, dans mon espace temporellement hormonal, cérébral, qui font le carnage en mon breuvage de connaissance en puissance. Tout est enfui, tout est ici, mais tout est en fourbi, mélange des bases de données, disque dur humain névrosé, les mots superposés, les images toutes désorganisées, un écrits incertain de jeux de mains pas très malin, connexion d’omission d’influx nerveux, révélateur de subterfuge à qui le veut. Paroles soumises dans la crise de sont auteur, affliger de l’abstrais, dissous pour nous et vous rendre fous , perceptible de tout être moi marabout des jeux de sens de vers et de controverse , me fait lier la langue à tout tremblement corporel d’hésitation de mon tronc d’humain terrestre qui me met en état de délicatesse obnubilé par une seule et unique pensée, celle de péter un plomb psychologique, pour que mes rimes en devienne logiques. Illusoire et déboire sur mes occupations de conteur d’émotions ou de convulsions, je ne sais ce qu’il adviendra de cette partie de moi, mais temps qu’elle sera sous l’influence de la démence, je serais toujours ici à écrire et dire mes dires. Même si cela déplais, même si cela me plais, tout est dans la jouissance de la maladie d’insouciance de savoir ce qu’il peut en résulter sans en être rassasié. Toujours vouloir, toujours vouloir, seul arbitre de son abreuvoir, je n’arrêterai mes sonorisations qu’au moment de mon assourdissement intellect que mon âme à fais adepte comme une secte tous sauf sectaire partiellement superficiel. Aile légère dorsale s’envolant mes actions vers ceux qui en donne raisons, aliénation imaginative aux armes exaucées, folie passagère qu’en temps saisonnier de la muse qui fait de mon inconscient un artiste amusé de laisser sa plume glissée sur ce papier avide de psychose qui font de si belles proses. Trouble mental sur possession paranormal, fait psychédélique, mouvement purement magique de la transcription des sensations d’une altération émotive sans aucune subliminal émotion, inculquer ces faits à un être défaits de moralité, il en sera démesurément lui-même démesuré !!!

Jazzy Jazz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s